Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2009

Morts et remords – Christophe Mileschi (2005)

5241f3784ad62eec1a01a08d1ab59ef3.gif5241f3784ad62eec1a01a08d1ab59ef3.gif

 

Morts et remords.gif« Je suis vieux, bientôt je vais mourir. J'ai passé toute ma vie adulte à me taire. J'ai écrit des pages par milliers : des poèmes, des essais, des articles, des nouvelles, des romans, des esquisses de tout et de rien, des pièces et des ébauches de pièces, des textes pour la radio, des fabliaux, des pamphlets, des lettres, des journaux de bord, et encore des poèmes, des nouvelles, des romans... Mais je n'ai pas pu dire l'essentiel, la seule chose qui me faisait écrire. Elle est restée en travers de ma gorge. J'aurai parfois voulu me la trancher, la gorge, y plonger mes deux mains pour fouiller et tirer de là-dedans ce nœud, ce morceau à cracher qui ne voulait pas qu'on le crache, ce cri. »

Ce premier livre de Christophe Mileschi est aussi le dernier de son narrateur, Vittorio Alberto Tordo, écrivain italien qui, au soir de sa vie, se repent de n'avoir su écrire la vérité et d'avoir passé sous silence l'essentiel, à savoir sa participation active à des engouements collectifs meurtriers (guerre de 14-18, fascisme, guerres coloniales, lois raciales...). Dupe de lui-même jusqu'aux pires égarements, il a bâti sa carrière d'écrivain sur des centaines de pages de clichés, de propagande, d'envolées patriotiques convenues, en ignorant « la légion de tous les frères massacrés » qui lui demandaient pourtant « Regarde-nous, écris tout cela ». Alors, en un livre-confession autocritique, il tente enfin, difficilement, de mettre par écrit sa culpabilité, sa honte, ses remords, et ses morts qui le hantent. Son dernier livre doit être celui par lequel il renie tous les autres, désavoue ses propos et ses actes et témoigne contre lui-même.

Le propos est éminemment juste et intéressant (la littérature n'est pas un espace de neutralité, et certainement pas de neutralité politique) mais la forme peu probante. En effet ce témoignage devrait être intense et poignant, et il l'est par moment (notamment dans le premier ainsi que le dernier chapitre), mais globalement ces confessions manquent de sincérité. Le narrateur ne se livre que par bribes et finalement ne va pas au fond de son propos et ne fait qu'effleurer son sujet, ce qui fait qu'on n'y croit pas vraiment. Certes, il dit regretter d'avoir tu le principal, mais ne profite pas de ce dernier livre pour enfin l'exprimer clairement et reste confus dans ses tentatives de justifications. Le résultat est confus donc, et affecté.

______________________________

Christophe Mileschi, Morts et remords, éd. La fosse aux ours, 2005, 122 pages, 14 €.

petit livre.gifUn livre proposé par Goelen dans le cadre de "La chaînes des livres".
Les avis de Yoshi73, Leiloona & Restling.

Commentaires

Ah mince. :/ J'avais été touchée par la démarche du narrateur, nous avons donc eu une lecture différente : mais c'est le principe de la chaîne. On ne peut pas avoir tous la même lecture d'un livre. Sinon ce ne serait pas drôle. :P

Écrit par : Leiloona | 21/04/2009

@ Leiloona : j'ai moi aussi trouvé la démarche du narrateur touchante, mais je trouve que finalement son "mea culpa" manque de sincérité...

Écrit par : BlueGrey | 22/04/2009

Pas pour moi, je passe, ma LAL te remercie ! ;-)

Écrit par : Florinette | 22/04/2009

bon un avis plutôt mitigé donc - mais comme il finira par passer par moi...

Écrit par : yueyin | 22/04/2009

@ Florinette : c'est toujours avec grand plaisir que je rends service à ta LAL ! ;-)

@ yueyin : ses précédents lecteurs semblent l'avoir plus apprécié que moi... y'a plus qu'à attendre sagement ton tour !

Écrit par : BlueGrey | 23/04/2009

Un peu facile de tout balancer juste avant de mourir. Un peu couard, le coco! Mériterait de vivre encore 20 ans, tiens! :-)

Écrit par : Gaël | 02/05/2009

@ Gaël : très couard... Et c'est bien l'un de ses regrets...

Écrit par : BlueGrey | 04/05/2009

Ton ressenti est assez semblable au mien. Le narrateur ne m'a pas touchée...

Écrit par : Restling | 15/05/2009

@ Restling : c'est dommage, parce que son propos est intéressant...

Écrit par : BlueGrey | 24/05/2009

j'aime vraiment lire tous ces avis divergents. La lecture ne met pas tout le monde d'accord et ne laisse pas indifférent !!

Écrit par : goelen | 08/03/2010

@ goelen : c'est un des aspects intéressants de cette "Chaîne des livres" : confronter nos points de vue sur des ouvrages que nous n'aurions peut-être pas lu sans cette chaîne...

Écrit par : BlueGrey | 15/03/2010

Les commentaires sont fermés.